Ce blog a pour but de suivre deux vrais aventuriers, amoureux du dimanche matin, dans leur conquête de la péninsule sud-américaine.

On arrive au bout. Ushuaia, la ville la plus australe du monde avec son 55º de latitude sud. Un reve, un voyage, une aventure se finit ici.

C’est une ville tres touristique et la magie du lieu se retrouve plus dans les balades en foret et sur le canal Beagle. On y a croise manchot et lion de mer. Et le soleil ici n’existe pas. Il fait pas tres chaud, il pleut souvent et des que le vent se leve, on se les caille severe ! 

On fait le nouvel an a l’hostel avec les gens present et on rencontre 2 francais qui on trouve un voilier qui part en antrctique pendant 25 jours pour 1200 euros, en travaillant dessus ! Une occasion en Or que Leslie (la francaise qui voyage avec nous depuis Esquel) saisit directement !

Quand a Raphael et moi, on remonte vers le Nord en stop.

P.S : Gros big up a Thibaud !

On recoupe vers le Chili, a Puerto Natales. Pour ce dont quoi je reve depuis le debut du voyage : TORRES DEL PAINE. Une merveille du monde !

On rencontre un groupe de 4 francais, qui font pareil que nous, niveau circuit dans le parc, genial ! On est donc parti pour 4 nuits et 5 jours.

On a tout eut : pluie, neige, soleil, vent (tout le temps) … dans le MEME jour !!!! (voir dans quelques heures ! Veridique)

Le 24 decembre, dans l’apres midi, un des quatres francais, ce fait une sacre entorse et doit rentrer. Raphael l’accompagnera. On fete donc Noel comme il se doit, meme si le repas n’est pas si enorme, on mange bien et on a la compagnie, alors tout va pour le mieux ! 

Dans la nuit, il y a tellement de vent et de pluie, que ma pauvre tente (qui n’a pas de protection anti-pluie) me laisse baigner jusqu’a 4h du mat. Puis je decide de reprendre les choses en main et je vais l’etendre a l’abri. Je fini ma nuit dans le placard a balai avec mon petit duvet en soie et pas trop trempe. Bref Joyeux Noel !!!!

Le soir c’est meme tarif, mais comme Raphael et le francais a l’entorse rentrent. J’ai une nouvelle tente et un autre duvet ! Du coup l’aventure continue ! On marche entre 7 et 8h par jour et avec un bon rythme car on part souvent vers midi. Mais bon, il fait nuit a 22h30, donc no soucis !

On fait la derniere ascencion pour aller voir “Las Torres” et le petit lac. Le tout dans la neige et a 4h30 du mat. On est pas dessus, on a un lever de soleil completement fou ! On rentre tranquile au soleil pour le dernier jour, au sec ! Et on fete ca a Puerto Natales avec le groupe ! 

On trace a El Calafate. Ce nom vient du petit fruit super connu en Patagonie et dont le dicton est : apres avoir gouter le Calafate, tu ne pourras plus quitter la Patagonie. Alala… si c’etait vrai qu’est ce serait bien ! 

On va voir le glacier Perito Moreno. C’est de loin, la chose la plus belle que j’ai pu voir dans ma vie ! Le truc est haut de 40 metres et avance de 3m chaque jour. Large de 5km et grand de 15km, un Titan !

Il y avait un peu de brume, mais qu’importe, on etait fou de joie ! 

Petite anecdote : Sur une des photos, on me voit avec un treeeeeesss grand sourire, car je ris a n’en plus pouvoir ! Je venais de dechirer mon dernier short, il aura bien vecu mais bonjour la fente qui s’est faite ! Bref le Poncho couvrera le ridicule.

On prend un bus pour El Chaten. Oui la carretera austral est finie, et ici en Argentine, sur cette portion de la route … c’est tres dur de faire du stop. On est donc a El Chaten, et on part marcher 2jours dans la montagne voir le Filtz Roy, le grand sommet qu’on voit avec le nuages dans les dernieres photos. 

On en aura encore prix dans les yeux, avec les lacs avec des icebergs qui flottent, des montagnes magnifiques, de point de vue epoustouflant et ce sans pluie ! 

On part de ce petit village qui nous a tant donne ! Sur la route, qui longe encore cet immense lac, on arrive a Chile Chico puis on passe la frontiere a Los Antiguos ! Argentine, on est la !

Toujours dans le petit port, on va marcher sur le grand glacier : Campo de Hielo Norte (champ de glace nord). C’est magnifique, impressionant, surprenant, colore et de toute beaute !

On est entoure de foret, et la y a un glacier qui c’est pose la. Tout a fait normal me direz vous, car oui c’est normal en Patagonie ! On marche dessus pendant 2h, le temps d’avoir des photos folles et d’en prendre plein les yeux !

Avec les chiliens qui nous on prit en stop, on va voir les “Carpillas de Marbol” (les cathedrales de marbre). C’est juste incroyable ! Les couleurs sont completement barges ! Toute ces pierres usees par la glace au fil des ages nous laisse sans voix. Et la houle au retour aussi ! Ahahah

En partant, nos amis chiliens nous laisse un cadeau chacun : un bonnet et deux cache-nez. On leur fera une photo avec a Ushuaia pour le clin d’oeil et surtout pour les remercier !

Apercu de cette partie de la carretera australe qui fut la plus belle a mes yeux ! Quelque chose de spectaculaire ! On arrive sur le lac General Carrera, le deuxieme plus grand d’Amerique du Sud, profond de 600m.

On est a Puerto Tranquillo, et comme son nom l’indique, on est tranquille et les habitants aussi ! On trouve le camping, et le proprietaire voyant le vent qui soufflait bien fort, nous propose de dormir dans son petit dortoir, chez lui, pour le meme prix ! Pouah ces gens sont geniaux ! On y reste le temps de faire les environs !

Petite anecdote : Pour sortir de Puerto Ciscnes, on demande l’aide de notre proprietaire car les bus sont difficiles a trouver ici, et pour le stop aussi. Il demande a un de ses amis et nous donne rendez vous a 6h le lendemain. En arrivant le mec en question, nous demande de payer… On refuse. Et c’est parti pour le stop, il est 6h30 !

Petit apercu de l’arriere du pick up qui nous amene jusqu’a Coyahaique (photo1). Le stop ca marche a toute les heures ! 

Pour Raphael c’est un peu dur niveau sommeil ! Mais on arrive a Coyahaique ! La seule vrai ville de 50 000 habitants sur la carretera australe, et peut etre de la patagonie. On reste pas longtemps et on repart !

On arrive a Puerto Ciscnes. Un petit bord ou la vie est bien tranquille. Il pleut 4000 mm par an, autant dire beaucoup. On a donc de la chance avec notre beau temps ! On loge dans le jardin d’une famille super cool, ils nous laissent meme faire la popote dans la cuisine. 

Barbecue le dernier jour puis on repart en stop !